Image1\
 

Bienvenue sur le site de l'Association ADAN, Association contre la Dystonie Affection Neuromusculaire région PACA.

La dystonie est à la fois un symptôme et le nom d'un groupe de maladies, appelées dystonies. Le symptôme, ou la manifestation physique, correspond à des contractions prolongées, involontaires des muscles d'une ou de plusieurs parties du corps, entraînant souvent une torsion ou une distorsion de cette partie du corps.

La vocation de ce site est de vous informer, de nous informer et de partager. Que vous soyez vous-même atteint par cette maladie, ou parent d'une personne malade, voir même professionnel de santé, nous sommes là pour vous aider, vous guider.

Bonne visite sur le site ADAN ...


Lettre d'information

 

Intérêt du baclofène intrathécal dans le traitement des dystonies des patients présentant une dystrophie sympathique réflexe.

Chez certains patients, la dystonie associée à la dystrophie sympathique réflexe répond de façon marquée à l'administration de baclofène intrathécal, montre une étude menée de neurologues et neurochirurgiens néerlandais du centre hospitalo-universitaire de Leiden et publiée dans le New England Journal of Medicine.

Comme le rappelle l'équipe du Dr Bob Van Hilten, les patients présentant une dystrophie sympathique réflexe (affection également connue sous le nom de syndrome douloureux complexe régional) peuvent avoir une dystonie qui souvent ne répond pas au traitement.

Certaines formes de dystonies répondent à l'administration intrathécale de baclofène. Les auteurs ont cherché à évaluer ce traitement chez 7 femmes présentant une dystrophie sympathique réflexe avec dystonie multifocale ou tonique généralisée.

Ils ont réalisé une étude randomisée, en double aveugle, contrôlée et crossover en utilisant des injections intrathécales de 25, 50 et 75 microgrammes de baclofène et d'un placebo.

Les modifications de la sévérité de la dystonie étaient évaluées par les patientes et par l'investigateur après chaque injection.

Au cours de la 2e phase de l'étude, 6 femmes ont reçu une pompe sous-cutanée permettant l'administration continue intrathécale de baclofène. Elles ont été suivies pendant 0,5 à 3 ans.

Chez les 6 femmes, les injections de 50 et 75 microgrammes de baclofène ont permis une disparition complète ou partielle des dystonies focales mais seulement une faible amélioration de la dystonie des membres inférieurs.

Au cours du traitement continu, 3 femmes ont récupéré une fonction normale de la main et 2 femmes sur ces 3 ont récupéré la possibilité de marcher (pour une personne seulement à domicile).

Chez une femme ayant reçu un traitement continu, la douleur et les secousses violentes ont disparu alors que la posture dystonique du bras diminuait.

« Chez 2 femmes, les spasmes ou les impatiences des jambes avaient diminué sans modification de la dystonie », notent les auteurs.

 

Source : http://www.caducee.net/

 

Partenaires

          
 
Retrouvez la liste complète de nos partenaires sur la page "Liens"